LA COMPAGNIE BABEL RECRUTE SON ADMINISTRATEUR.ICE DE PRODUCTION

 

 

 La compagnie Babel (association loi 1901)

 - direction Elise Chatauret et Thomas Pondevie

 recrute son administrateur.trice de production 

PRÉSENTATION DE LA COMPAGNIE 

La compagnie Babel est codirigée par Élise Chatauret, autrice et metteuse en scène, qui a créé la compagnie en 2008, et par Thomas Pondevie, dramaturge. 

Entourés de collaborateurs fidèles, ils affirment une démarche de théâtre documentaire autour de grands sujets de société en favorisant l’immersion sur des territoires et en allant à la rencontre des gens à travers des enquêtes au long cours et à partir d’entretiens menés avec des habitants, des experts, des professionnels… 

La compagnie développe un théâtre du réel qui s’articule autour de deux axes : spectacles au plateau et spectacles itinérants/participatifs, projets qui sont tous nourris par ailleurs par un travail continu de transmission et de formation. 

Depuis 2021, la compagnie – basée en Île-de-France – est associée au Théâtre des Quartiers d’Ivry - CDN, au Théâtre de la Manufacture – CDN de Nancy, à la Scène nationale de Malakoff et au Théâtre de la Poudrerie à Sevran. La compagnie est aussi conventionnée par la DRAC Île-de-France et financée par la région au titre de la permanence artistique et culturelle. 

Sur la saison 2021-22, l’activité se traduit par 140 représentations dont une série à l’étranger, autour de 3 spectacles du répertoire, d’une création itinérante et d’un spectacle participatif, avec la perspective d’une création au CDN de Nancy en février 2023. 

→ Plus d’informations : www.compagniebabel.com 

 

 

 

DÉFINITION DU POSTE

La compagnie Babel recherche son administrateur.trice de production. 

Sous la responsabilité d’Élise Chatauret et de Thomas Pondevie, co-directeurs, et en lien avec Marion Souliman, responsable de la coordination et du développement, la personne contribuera à la viabilisation et au développement des activités de la compagnie, en charge des activités suivantes :  

 Gestion financière

· Pilotage budgétaire des activités : élaboration des budgets prévisionnels de la structure et des productions, suivi budgétaire, gestion de la trésorerie, contribution aux négociations salariales.

· Recherche de nouveaux financements (appels à projet fondation, subventions politique de la ville…).

· Relations avec la comptabilité pour les questions sociales et fiscales avec la transmission des ordres de salaire.
· Rédaction des demandes de devis et bons de commandes, suivi du paiement des dépenses et de l'encaissement des recettes.

 Gestion administrative et liens avec les partenaires financiers

· Veille au fonctionnement des instances (AG, bureau...).
· Constitution des différents dossiers de demande de licences ou leur renouvellement.

· Demandes de droits d'auteurs et déclarations afférentes.
· Demandes d’autorisations diverses, souscription des assurances.
· Élaboration des demandes de subventions et de partenariats (cessions, résidences, copros…) et lien aux partenaires.

· Rédaction et suivi des contrats de travail.

 Mise en oeuvre de l’activité 

· Logistique

- Mise en place et suivi de la logistique des résidences et des tournées : identification et choix des moyens de transport et d'hébergement, de restauration, établissement des feuilles de routes et des dossiers d'accueil.
- Pilotage et supervision du travail d’un collaborateur pour la mise en place logistique (résidences, tournées…).

· Communication externe 

- Participation à la représentation externe de la compagnie.

- Suivi de la fabrication des supports de communication et de leur diffusion. 

- Vérification des documents édités par les partenaires.
- Participation à la mise à jour du site de la compagnie. 

Mission de veille

· Veille informative au niveau juridique, fiscal, comptable, social et politique, en particulier sur la recherche de financements ; création d’un outil de veille.

 

COMPÉTENCES REQUISES 

· Connaissance du paysage culturel et de la production du spectacle vivant. Expérience dans le secteur du spectacle vivant exigée (auprès d’une compagnie, d’un théâtre...). 

· Connaissances juridiques des contrats du spectacle et des contrats de travail ; connaissances des budgets et notions de comptabilité.
· Très bonne maitrise d’Excel, connaissance de l’outil Internet et de File Maker pro. 

· Mobilité géographique. Permis B.
 

QUALITÉS REQUISES 

· Grande rigueur.
· Capacité d'anticipation et d’organisation ; d’analyse et de synthèse.
· Capacité de négociations.
· Qualités relationnelles et goût pour le travail en équipe. 

· Capacité rédactionnelle.
· Curiosité artistique et humaine. 

CONDITIONS ET CALENDRIER DE RECRUTEMENT 

Base 3 ou 4 jours par semaine à préciser. CDI ou CCDU. 
Base de référence : grille Syndeac – cadre – Selon expérience. 

> Mobilité - déplacements à envisager 

PRISE DE POSTE AU 1ER JANVIER 2022

® 1er entretien : mercredi 17 novembre à Paris 

® 2ème entretien : vendredi 26 novembre à Paris

 

 

Merci d’adresser lettre de motivation et CV avant le 11 novembre par mail à : lacompagniebabel@gmail.com

 

 

Création d'A la vie !, tournée de Pères en itinérance et nouvelle enquête en cours!  

C’est avec une joie immense que nous nous préparons à partager - ENFIN ! - notre création A la vie ! avec le public. Nous répétons, transformons, et peaufinons le spectacle dans l'attente de cette rencontre tellement attendue les 9 et 10 novembre à la Scène Nationale de Malakoff. 

De son côté, Pères poursuit son trajet en itinérance et sera joué dans des théâtres mais aussi en appartements, dans des centres sociaux et en établissement scolaires tout au long de l'automne.

Enfin une nouvelle création se prépare pour 2023 avec Les moments doux, une enquête sur la violence invisible. Des premières répétitions arrivent en octobre, les premiers entretiens et la recherche des partenaires sont en cours. 

On vous donne rendez-vous à Malakoff le coeur battant ! 

A bientôt, la compagnie Babel

 

- Premières publiques d'A la vie !

SCÈNE NATIONALE DE MALAKOFF
Les 9 et 10 novembre à 20H 3 place du 11 Novembre, 92240 Mala­koff 01 55 48 91 00 – billet­te­rie@­ma­la­koff­sce­ne­na­tio­nale.frRéservations professionnelles: Marion Souliman: diffusion@compagniebabel.com / 06 25 90 33 06

- Pères en itinérance

REPRÉSENTATIONS OUVERTES AUX PROFESSIONNELS : 
RÉSERVATIONS/ INFORMATIONS 
diffusion@compagniebabel.com 06 25 90 33 06

- En itinérance avec le Théâtre de la Poudrerie - Sevran

Représentations dans des établissements scolaires
le 14/10 : collège La Pléiade à 10H35 - 2 Av. Ronsard, 93270 Sevran
le 4/11 : Sup de Sub - Maison du Parc au Parc de la Bergère, 93022 Bobigny
le 7/12 : collège Paul Painlevé - Route d'Aulnay 93270 Sevran

 Représentations en appartements à Sevran =  Le 16 octobre à 18h30 ; le 7 octobre à 15h et le 28 novembre à 15h

- REPRÉSENTATIONS TOUT PUBLIC :

- En itinérance avec le Théâtre de la Manufacture -
CDN de Nancy

le 18/10 : 2 représentations à l'Espace Europe - Laxou à 14h30 et 19h00
le 19/10 : 2 représentations au Centre Social La Clairière - Nancy à 14h30 et 19h00
le 20/10 : 2 représentations au C.I.L.M. - Nancy à 14h30 et 19h00
le 21/10 : 1 représentation au Collège Louis Armand - Nancy à 14h00
le 22/10 : 2 représentations à la MJC du Haut-du-Lièvre – Nancy à 14h30 et 19h00

- En itinérance avec le Rayon Vert - Scène conventionnée d'intérêt national art en territoire de Saint-Valery-en-Caux

le 12/11 : 2 représentations à la salle polyvalente - Sainte-Colombes à 19h et 21h

- Et aussi en salle cet automne à L'Azimut - Châtenay-Malabry 

du 22 au 24 novembre à L'Azimut - Le Pédiluve le 22/11 à 20h30 , le 23/11 à 14h30 et 20h30, le 24/11 à 19h30

 

- Nouvelle création 2023 en préparation ! 

Montage de production et recherche de partenaires en cours.

Première résidence en octobre à la Scène Nationale de Malakoff. 

 LES MOMENTS DOUX, enquête sur la violence invisible

Les moments doux prend pour point de départ l’affaire des chemises arrachées d’Air France pour enquêter sur les mécanismes de la violence, la diversité de ses manifestations et l’expérience intime que chacun peut en faire. 

De quoi ces chemises arrachées sont-elles le signe ? Est-il vrai que « rien ne peut justifier le recours à la violence physique » (Franck Raimbault, directeur juridique d’Air France, le 27.09.2016) ? Qu’est-ce que la réprobation unanime de toute forme de violence physique dit de notre société ? De l’État ? Des formes de contestations contemporaines et, au-delà peut-être, de nos impuissances ? Quelles autres violences la violence physique recouvre-t-elle ? Y-a-t-il des violences qui seraient légitimes et d’autres non ? Comment raconter et représenter les violences invisibles, invisibilisées, tues, reléguées ? Comment se manifestent les violences de classes, les violences familiales, les violences faites aux femmes, les violences au travail et tant d’autres auxquelles la violence physique fait écran ? Qu’est-ce que la violence ? Où est-elle ? Et de quoi parle-t-on exactement ? 

Les moments doux s’intéresse à la pluralité des manifestations de la violence pour comprendre ce qui fait système. Nous souhaitons mettre en jeu des situations qui laissent apparaitre la violence là où on l’imagine le moins. Nous voulons sonder ces violences, les faire résonner, et questionner cette énergie sourde qu’elle contient car à tout bien réfléchir, n’y-a-t-il pas que les morts pour se prévaloir d’une certaine et absolue non-violence ?

Coproductions (en cours) : Théâtre des Quartiers d’Ivry – CDN du Val-de-Marne ; Théâtre de la Manufacture - CDN de Nancy ; CDN de Béthune ; Scène Nationale de Malakoff ; La Poudrerie de Sevan ; …à suivre !

 

 

Avignon, c'est fini et c'était bien!
Rendez-vous pour la saison 21/22!

Quelle joie pour nous en ce mois de juillet! Joie de retrouver les plateaux et le public pour ces 9 représentations après cette (trop) longue séparation! 

Merci au public, à la presse et à la centaine de professionnels venus découvrir Pères, enquête sur les paternités d'aujourd'hui, notre création itinérante écrite à partir d'entretiens avec des pères d'aujourd'hui.

Pour ceux qui n'ont pas pu le découvrir, nous vous partageons ici quelques uns des articles parus pendant le festival et on vous donne rendez-vous la saison prochaine avec quatre spectacles en tournée un peu partout en France. 

D'ici là, bel été!

Prenez soin de vous. 

La compagnie Babel

Retour presse sur PERES, ENQUÊTE SUR LES PATERNITÉS D'AUJOURD'HUI

TELERAMA Douze coups de cœur du off

« Chargée de creuser le thème de la famille (…) deux acteurs portent avec humour tous les témoignages recueillis, en partant- c’est touchant-de leurs généalogies respectives. Leur voyage dans les paysages familiaux commence par la parole des femmes (premiers témoins volontaires), pour traverser ensuite la parole des hommes. En s’interrogeant sur leur façon d’être pères, les témoins remontent à leurs propres modèles paternels…Du père courant d’air au père tyrannique et violent, en passant par le « papa poule » assumant tous les rôles. Cette accumulation retrace l’histoire de la paternité, voire du patriarcat (l’autorisation parentale conjointe date de 1970 seulement ! » (…) »

CAUSETTE Sélection du festival OFF

« À la Manufacture à 17h45 : le passionnant Pères. Une enquête sur les paternités d’aujourd’hui à partir d’entretiens réalisés par Elise Chatauret et Thomas Pondevie, de la Cie Babel. Laurent Barbot et Iannis Haillet, les deux comédiens qui donnent corps à ces pères, sont d’une justesse totale »

LES INROCKS

« Projet émouvant sur la paternité, Pères, (...) joli théâtre de poche qui doit retrouver le chemin des théâtre au plus vite. »

MEDIAPART- Jean-Pierre Thibaudat

« En scène Iannis Haillet et Laurent Barbot (...), deux acteurs complices qui se complètent, l'un penchant du côté du clown blanc, l'autre du côté de l'Auguste. Ils nous parlent d'eux, d'abord, puis nous embarquent habilement dans des histoires de pères Fouettard, fuyant, câlin, absent, cassant, ondoyant, avare, affable, etc. (...) jusqu'à en venir à "l'homme du futur" en citant la rappeuse Casey dont les mots se lisent sur un drap : "On commence à en croiser des hommes du futur, ceux qui ont déposé leurs privilèges sans se sentir castrés, dépossédés (...). C'est ça qui va changer la donne. »

SCENEWEB - Christophe Candoni

"La pièce est jouée par deux excellents comédiens, Laurent Barbot et Iannis Haillet. Avec empathie et complicité, ils prêtent leur corps et leur voix à toutes les individualités interrogées. Subtilement, ils donnent à entendre les témoignages récoltés, mais se racontent aussi personnellement. Ainsi, ils rendent compte de l’intimité et de la diversité du sujet convoqué. Interroger les paternités, c’est cartographier une quantité de rapports au monde et d’expériences de l’altérité."

LE BRUIT DU OFF- Emmanuel Serafini
Dans un dispositif simple : deux tables, deux tabourets, un tableau blanc, Elise Chatauret et Thomas Pondevie réussissent à parler légèrement de sujets graves en procédant, comme toujours, à des enquêtes sur le terrain, au recueil de témoignages, qu’ils juxtaposent pour éclairer leur sujet. Brillant.(...)Dans une véritable leçon de choses qui n’apparaît jamais ni lourde ni culpabilisatrice, les deux auteurs construisent leur spectacle comme autant de révélations qu’il est bon de savoir, voire d’avoir avec soi…
Le père est la question, mais les pères, ce qui veulent le devenir, ceux qui ne le peuvent pas et cette question de la FIV, cette nécessité de bien faire comprendre le mécanisme pour que le soupçon de manipulation génétique s’enraye dans les esprits… Rien ne prédispose plus le père que la mère à prendre soin de son enfant, à peine l’allaitement au sein est-il le seul moment d’où le père serait écarté, encore qu’avec le biberon, il puisse se substituer…Au bout de nombreux témoignages menés et dits avec douceur et légèreté, la question de « quel est l’homme du futur ? » et « ce qui va changer la donne » ainsi que le demande Casey dans une banderole de fin très explicite…
Les deux interprètes Laurent Barbot et Iannis Haillet sont d’excellents passeurs. Ils sont à la fois femmes et hommes, interrogés et répondants. Ils apportent à ce spectacle une grande douceur nécessaire au sujet. A ne pas rater…

MORDUE DE THEATRE

"C’est du théâtre documentaire qui avance grâce à un dispositif scénique qui évolue en permanence. C’est très inventif : avec seulement deux tables d’écoliers, un tableau blanc et des autocollants, on va de surprise en surprise. J’adore ce style de théâtre qui construit beaucoup de chose à partir de rien. Quand ils ouvrent les tiroirs, ce sont des cavernes d’Ali Baba – on n’a qu’une envie, c’est qu’ils en ouvrent de nouveaux.
C’est vraiment très bien fait. On sent la complicité des comédiens, leur investissement dans ce sujet qui peut être touchy. Il n’y a pas de jugement. On sort l’autocollant du patriarcat comme celui de papa poule, on pose des faits, on constate, et c’est davantage dans le public que les réactions se font sentir. Ce n’est pas moralisateur, c’est juste intelligent. Et ça pose les bonnes questions au bon moment."
 

Chers amis, cher public, chers partenaires,

Un horizon d'attente se dessine enfin dans cette période inédite! On dompte notre joie, la réprimant encore un peu, mais osant croire malgré tout à nos retrouvailles tant de fois rêvées! Comment seront-elles? Qui serons-nous au sortir de tout cela? Serons-nous transformés?

Quelle impatience en tous cas à l'idée de reprendre le chemin des plateaux, de retrouver les salles et surtout, surtout...le public!Nous n'avons qu'une hâte:  pouvoir enfin partager avec vous les deux spectacles travaillés pendant ces longs mois.

Pour Pères, forme tout terrain sur la paternité, ce sera du 16 au 26 juillet à la Manufacture à Avignon puis en tournée la saison prochaine.

Pour A la vie! spectacle sur la fin de vie, ce sera en novembre à la scène nationale de Malakoff, au Theatre des Quartiers d'Ivry en janvier, puis en tournée. 

Saint-Félix et Ce qui demeure, nos précédentes créations dont les vies ont été durement frappées par les annulations dues à la crise sanitaire, tourneront aussi en 21-22. 

Nous vous donnons rendez-vous, fébriles et heureux! A bientôt! 

Elise Chatauret et la Compagnie Babel

 

PRESSE

A LA VIE ! 

LE CANARD ENCHAÎNÉ
« Dans le même spectacle, Elise Chatauret et sa compagnie Babel ont réussi l’exploit de nous faire rire, de nous toucher et de nous interroger. (…) Trois jours après, on y repense. » Mathieu Perez, 02/12/ 20
 

LA TERRASSE 
« C’est en célébrant de belle façon sa liberté d’artiste que l’autrice et metteuse en scène Elise Chatauret aborde le sujet de la mort. Depuis la légèreté du jeu jusqu’à la gravité des enjeux éthiques, elle façonne avec ses touchants comédiens une ode à la vie autant qu’au théâtre. » Agnès Santi, 20/11/20

https://www.compagniebabel.com/files/uploads/e83a7-201212_elise-chatauret_canardenchaine-fusionne-.pdf

 

PERES 

MEDIAPART 
« En scène Iannis Haillet et Laurent Barbot (...), deux acteurs complices qui se complètent, l'un penchant du côté du clown blanc, l'autre du côté de l'Auguste. Ils nous parlent d'eux, d'abord, puis nous embarquent dans des histoires de pères Fouettard, fuyant, câlin, absent, cassant, ondoyant, avare, affable, etc. (...) jusqu'à en venir à "l'homme du futur" en citant la rappeuse Casey dont les mots se lisent sur un drap :

"On commence à en croiser des hommes du futur, ceux qui ont déposé leurs privilèges sans se sentir castrés, dépossédés (...). C'est ça qui va changer la donne. » Jean-Pierre THIBAUDAT, 22/03/21

https://www.compagniebabel.com/files/uploads/8d9f6-210322-peres-mediapart.fr-.pdf

 

LES INROCKS 
« Projet émouvant sur la paternité, Pères, (...) joli théâtre de poche qui doit retrouver le chemin des appartements au plus vite. » Igor HANSON-LOVE, 06/04/21

https://www.compagniebabel.com/files/uploads/b2f2e-210406-peres-les-inrocks.com.pdf

 

 

CRÉATION A LA VIE!

Chers spectateurs, chers amis, 

depuis debut octobre nous sommes en répétitions d'A la vie! à la MC2-Grenoble. 

Nous répétons avec désir et joie malgré les vents et marées. 

Nous vous attendons avec espoir et impatience pour découvrir cette nouvelle création dont j'aimerais aujourd'hui vous dire quelques mots.

Il y a un an et demi, juste après la création de Saint-Félix, j'ai proposé à mon équipe un thème de recherche pour une nouvelle création : la mort.  De mars à décembre 2019, j'ai passé plusieurs mois dans des services de réanimation, j'ai rencontré des médecins en soins palliatifs, des psychologues. Avec l’équipe, nous avons commencé un travail approfondi sur l’éthique et son fonctionnement. Cette plongée dans la question de la mort se révéla abyssale: nos certitudes se fissuraient, chaque situation levant de nouveaux voiles, de nouveaux points de vue. Regarder les hommes face à la mort nous invitait à quitter toute bien-pensance, toute normativité, nous faisait plonger dans le monde de la controverse. Est-ce que le rapport qu’entretient une société avec la mort dit quelque chose d’elle-même, de son degré d’humanité ? 

Mi mars 2020 commençait une période de plusieurs mois de confinement en France suite à la pandémie de Covid 19. Avec elle, une crise de sens liée à notre pratique. Une crise de foi en somme. Que peut le théâtre fasse à la réalité concrète, palpable, imminente ? Face à la peur, face à la mort, face à la maladie? Nous nous étions engagés dans cette enquête sur la mort avec une certaine distance et voilà que la réalité nous rattrapait. Comment continuer à travailler sur un tel sujet dans ce contexte ? Comment, en effet, imaginer présenter un tel spectacle au public ?
Frappés de la concomitance de notre sujet avec l’actualité, nous avons un instant évoqué la possibilité de le transformer. Et puis est apparue la certitude que, au contraire, cette pandémie invitait notre société à repenser sa relation à la mort de façon urgente et que le théâtre était le lieu où un rituel le permettant était possible. Cette crise nous a fait mesurer combien le déni de la mort participe à augmenter l’angoisse collective. Ce déni entretient l’illusion de la toute-puissance, du progrès infini. Il nous conduit à ignorer tout ce qui relève de la vulnérabilité, la nôtre y comprise.
Nous avons entre 30 et 40 ans et nous avons eu la chance de pouvoir considérer pendant longtemps que la mort était une chose bien triste qui généralement n’arrivait qu’aux autres. Mais le temps passant, il a bien fallu que la mort fasse irruption dans nos vies... Les insolents que nous fûmes apprirent le gout précieux de la vie, de l’existence : tout cela ne durera que peu, goûtons-le avec délectation, rions à gorge déployée et que le théâtre nous vienne en aide !
Ce spectacle est le récit d’une enquête intime et collective sur la vie, une ode au jeu, à l’instant présent et au théâtre, seul lieu qui puisse nous apprendre à mourir. Ce spectacle est un hommage à ce qui fait de nous des êtres désirants et fraternels. Il est dédié à ceux qui sont partis, aux absents qui nous accompagnent. 

Ce spectacle est une déclaration d’amour À la vie !

Élise Chatauret

 

Ô les beaux mois de retrouvailles! 

Nous sommes chanceux : notre rentrée est pleine d'aventures réjouissantes. Nous savourons avec une immense joie ce retour au plateau et ses retrouvailles avec le public. 

Nous avons fini en beauté notre résidence triennale à Herblay-sur-Seine samedi soir avec un spectacle participatif mettant en jeu onze jeunes gens du territoire. Nous entamons cette semaine les premières répétitions de Famill(s), forme tout terrain qui sera créé en mars 2021 à la Poudrerie de Sevran. Nous partons le 21 septembre à Lyon avec Saint-Félix pour une dizaine de dates aux Célestins.

En Octobre, nous serons à Grenoble pour les répétitions d'À la vie! que nous jouerons du 12 novembre au 13 décembre au Théâtre de la Tempête.

De bien belles occasions de se retrouver. Nous espérons vous croiser bientôt ici ou là.

Portez vous bien. 

De nouveau en répétitions... 

Nous vous disions que le temps de se revoir et de s'asseoir à nouveau dans une salle de théâtre arriverait, et que nous nous y préparions. Nous sommes donc en plein travail et c’est AVEC BEAUCOUP DE PLAISIR que nous avons repris les répétitions en juin et que nous les poursuivons jusqu'à la fin du mois de juillet.

Nous vous proposons deux rendez-vous dans vos agendas de la rentrée :

Le 5 septembre 2020 : AUTOPORTRAIT D'UNE JEUNESSE, création participative au Théâtre Roger Barat - Herblay, qui sera l’aboutissement de nos trois années de résidence à Herblay-sur-Seine et dans le Val d’Oise. 

Du 12 novembre au 13 décembre 2020 : À LA VIE!, notre nouvelle création au Théâtre de la Tempête ! 

PRESSE  SAINT FÉLIX Création 2018-2019

 

Le Monde

Elise Chatauret part en campagne avec délicatesse

 "...Le grand intérêt du spectacle réside dans le va-et-vient entre deux mondes, qu'Elise Chatauret met en scène avec une tenue pleine de délicatesse, et que les comédiens prennent en charge avec les mêmes qualités..."  Brigitte Salino - 18/03/19

Voir l'article du monde

La Croix

"Depuis sa première création en 2014, Nous ne sommes pas seuls au monde, la démarche documentaire de la compagnie Babel fait des merveilles, qui s’empare du réel pour le réinventer et s’en affranchir. En résulte une contradiction aussi riche que singulière : tout est vrai, mais Saint-Félix est pure magie. Le réel, c'est fantastique!" Jeanne Ferney - 29/03/2019

Voir l'article de La Croix

Médiapart

 « Saint-Félix » d’Elise Chatauret, un spectacle où tout est à féliciter.

Sous-titré « Enquête sur un hameau français », « Saint-Félix » est un spectacle qui explore magnifiquement un îlot de la France rurale d’aujourd’hui par le biais du théâtre, de ses artifices et de ses reconstructions. Du jeu au son, des lumières au décor, tout avance de front. L’enquête de terrain a été faite il y a deux ans, bien avant les gilets jaunes. Et prémonitoire avec ça ! " Jean-Pierre Thibaudat - 18/03/19

Voir l'article de Médiapart

Les Echos

"Comment faire du théâtre documentaire sans que ça ressemble à du théâtre documentaire ? La grande réussite d'Elise Chatauret est de parvenir à transcender le genre avec « Saint-Félix », court spectacle sous-titré « Enquête sur un hameau français »(...) Du théâtre dans le documentaire au théâtre dans le théâtre, de la fable sociale au conte, « Saint-Félix » devient objet dramatique non identifié, qui raconte en peu de mots et en images stylisées un coin de France, fait entendre la voix d'un monde rural fragilisé. Quand un vent d'air vif et frais souffle sur nos scènes..."  Philippe Chevilley - 18/03/19

Voir l'article des Echos

Les Inrockuptibles

"La photographie vivante du réel de la société française que prend Elise Chatauret à travers l’image de Saint-Félix est toute de profondeur, de variations chromatique et de subtils détails.  (...) S’ils sont peu nombreux, les habitants de Saint-Félix - interprétés par quatre comédiens - semblent composer un échantillonnage parfait de ce que l’on pourrait nommer, pour une fois à bon escient, le peuple français. A l’instar de la scénographie qui, d’un plateau nu, devient un magnifique diorama mélancolique comme une toile romantique colorée par les descriptions bucolique de Chateaubriand, le récit, d’anecdotique et documentaire, se déploie dans le contre-allées poétiques de la fiction jusqu’à composer une oeuvre fantastique au sens littéraire du mot." Hervé Pons - le 01/03/19

Lire l'article des Inrockuptibles

Télérama  TT

"Relations humaines, survie des agriculteurs, recherche d'activités pour l'avenir...au fil des témoignages, émotions et pensées s'entremêlent pour rendre la complexité de ces vies rarement représentées sur scène..." Emmanuelle Bouchez - le 15/01/19

Lire l'article de Télérama

Libération

"Comme dans Hamlet, il y a un spectacle dans le spectacle, où la vérité surgit. Le son se trouble, c’est par la distorsion qu’Elise Chatauret met sur scènes des fureurs qui ne craignent plus d’exploser, le racisme invasif, et questionne le sentiment d’être chez soi quand on vient d’ailleurs, ou interroge les bouleversements écologiques et les inquiétudes de ceux qui observent les ruches se vider, et les hirondelles déserter. Imperceptiblement, et en partant de rien, Saint-Félix, enquête sur un hameau français prend une dimension métaphysique." Anne Diatkine - le 14/01/19

Lire l'article de libération

Télérama Sortir TT

"Spectacle charmeur et rugueux, Saint-Félix n’est pas un paradis. Tant mieux." Joelle Gayot - le 03/04/2019

Lire l'article de Télérama Sortir

France Culture 

le 13/03/19 - "Par les temps qui courent" Marie Richeux

Ecoutez l'émission ici  

le 17/12/18 - "Une vie d'artiste" Aurélie Charon

Ecoutez l'émission ici  

Découvrez Elise Chatauret à 37'

Toute la culture

" Saint-Félix, une création d’Élise Chatauret à la croisée des genres et des théâtralités. Pièce de peu de moyens et d’une grande sensibilité, Saint-Félix est à l’image du hameau qu’elle explore : humble, curieuse, et empreinte d’une belle gravité." Simon Gérard - le 19/03/2019

Lire l'article de Toute la culture

Coup de coeur du Point

« À tour de rôle, les acteurs incarnent avec talent plusieurs personnages et manipulent les maisons et paysages miniatures du hameau avec précision. En outre, leur art des marionnettes est fascinant (…). On sort conquis de ce magnifique travail de la compagnie Babel, qui porte haut et fort le renouveau du théâtre documentaire. »Olivier Ubertalli - le 22/03/2019

Lire l'article du Point

LA VIE

« Entre réalité et fiction, théâtre et documentaire, particulier et général, Saint-Félix est un projet hybride, à la croisée des chemins, qui nous touche et nous fait réfléchir. À tel point que l’on voudrait que la tournée s’éternise … ». Youna Rivallain - le 04/04/2019

Voir l'article de La Vie